Frédéric Garcia

Frédéric Garcia

Publié le 18 février 2021 • 4 min. de lecture

Les Français et l’orthographe, une grande histoire d’amour… ou pas ! Si la grammaire n'a plus de secret pour vous, sachez que l'orthographe peut également nous réserver quelques surprises...

En effet, rien n’est pire qu’un message mal écrit pour décrédibiliser son auteur.

Voici une petite sélection de subtilités orthographiques parmi les plus courantes. Cela vous rappellera de bons ou de mauvais souvenirs !

 

1. Accord de « mille »

L’adjectif numéral « mille » reste invariable alors que le nom « mille », en tant qu’unité de mesure, notamment en navigation aérienne et maritime, s’accorde au pluriel.

Exemples : « J’ai gagné près de deux mille euros à la loterie ! » ou « Mon bateau se trouve à cinq milles de la côte la plus proche. »

2. Sens dessus dessous

Pourquoi faut-il un « e » et non un « a » ? À l’origine, la locution s’écrivait « ce dessus dessous », puis « cen dessus dessous », où « cen » était la contraction de « ce » et « en ». Cela signifiait donc que ce qui était dessus se retrouvait dessous.

3. Avoir affaire à

Lorsque vous souhaitez dire « être en rapport avec », c’est le terme « affaire » qu’il faudra employer dans l’expression « avoir affaire à ».

L’utilisation de l’expression « avoir à faire (quelque chose) » signifie quant à elle « avoir à réaliser (quelque chose) ».

4. Au temps pour moi

Même si la graphie « autant pour moi » semblerait désormais acceptée, cette locution est à l’origine une expression militaire qui signifie que les soldats n’étaient pas dans les temps lors de l’exécution d’un mouvement et devaient la reprendre depuis le début.

Désormais cette expression est utilisée lorsque quelqu’un admet son erreur.

5. Tout + adjectif

Même si l’adjectif qui suit est au féminin et/ou au pluriel, le terme « tout » utilisé comme un adverbe (au sens de « complètement » ou « entièrement ») reste invariable et ne s’accorde donc pas en genre et en nombre.

Exemple : « Elle était tout angoissée à l’idée de le rencontrer. »

6. De plain-pied

Cette locution est utilisée pour décrire un logement dépourvu d’étages et dont les pièces se situent toutes au même niveau. L’origine de l’adjectif « plain » avec un « a » et non un « e » vient du latin « planus » qui signifie « plat » ou « uni ». L’expression contient par ailleurs un trait d’union.

Au sens figuré, cela signifie « directement » et « sans transition ».

7. Près de

Quand c’est pour exprimer le fait que quelqu’un est sur le point de faire quelque chose ou pour indiquer une proximité spatiale, le terme « près » s’écrit avec « s » final et reste invariable.

En revanche, son homophone « prêt » suivi de « à » signifie « préparé pour » ou « disposé à ».

Exemple : « Il était prêt à nous attendre mais il n’était pas près de venir. »

8. À l’attention de / À l’intention de

Ces deux locutions sont des paronymes, c’est-à-dire que les mots se prononcent quasiment de manière similaire.

« À l’attention de », notamment en début d’une lettre, s’utilise pour indiquer qu’on adresse une lettre à quelqu’un, qu’on la porte à son attention. Cette locution peut être remplacée par « à l’adresse de ».

« À l’intention de » signifie que nous faisons une démarche en l’honneur de quelqu’un afin que celle-ci lui soit profitable.

Exemples : « Il a envoyé un courrier à l’attention de Monsieur le Ministre. » ou « Il a acheté un cadeau à l’intention de sa sœur. »

9. Date butoir

Cette locution signifie la date limite à ne pas dépasser, souvent dans un contexte professionnel.

Le terme « butoir » est placé en apposition du nom féminin « date » et ne s’accorde donc pas en genre. Par contre, il peut s’accorder en nombre si le nom qui le précède est au pluriel.

Exemple : « Il nous a présenté les dates butoirs du projet. »

10. Etc.

Cette locution adverbiale est la forme abrégée de « et cetera ». Elle est toujours précédée d’une virgule et n’est jamais suivie de points de suspension mais d’un seul point. En effet, elle provient du latin qui signifie « et les autres choses » et a par conséquent le même sens que les points de suspension.

Si la locution est placée en fin de phrase, le point de « etc. » et le point final se confondent.

 

Faire appel à des linguistes spécialistes est donc synonyme de qualité de vos écrits et de crédibilité auprès de vos clients.

Vous recherchez une agence de traduction ?

Nos équipes de traducteurs certifiés et nos chefs de projet sont à votre disposition pour étudier votre projet et vous accompagner dans votre développement à l'international.

Let's go!

Top 10 des erreurs courantes en grammaire

Accord du participe passé, verbe transitif… la grammaire française n’est pas toujours évidente ! Malheureusement dans le contexte professionnel cela peut être réellement préjudiciable (une propale truffée de fautes aura plus de chances d’être rejetée qu’une proposition commerciale sans faute). A...

Frédéric Garcia

15 février 2021